Communique de la FASTI

Publié le par asti var

 

www.fasti.org
Fédération des Associations de Solidarité
avec les Travailleurs Immigrés

Paris, le 20 juillet 2006


Mme HAMIOUI placée en rétention à Angers,
son enfant de 5 mois resté à Cholet privé de sa mère et d’allaitement :


un enfant de 5 mois à la merci d’un préfet récidiviste


La FASTI a appris avec la plus grande indignation le placement en rétention à Angers de Mme Sabah HAMIOUI, suite à un arrêté de reconduite à la frontière pris par le préfet du Maine et Loire, la séparant de son compagnon et de son enfant de 5 mois qu’elle allaitait.
Mme HAMIOUI s’était réfugiée à Cholet depuis avril 2005 après avoir subi les pires traitements en France, et y reconstruisait enfin une vie sereine avec son compagnon et leur petit garçon Amine.

Le préfet du Maine et Loire, qui s’illustrait déjà en janvier 2005 en tentant de séparer Mme Assima DIABY de ses quatre enfants en bas âges placés à l’ASE pendant sa rétention en région parisienne, semble avoir fait de la violation des droits humains fondamentaux (notamment celui de vivre en famille) et de la négation de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant son sport favori.

La FASTI condamne avec la plus grande fermeté cette décision d’éloignement inhumaine qui conduit un enfant de 5 mois à être séparé trop longuement de sa mère, et met en péril sa santé en empêchant son allaitement.


La FASTI juge illégitime la décision du Préfet du Maine et Loire qui bafoue une fois de plus les conventions internationales ratifiées par la France : l’art 8 de la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme, qui garantie le droit à la vie privée et familiale, et la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (art 3 et 9) par laquelle les Etats parties s'engagent à faire primer l’intérêt supérieur de l’enfant sur toute décision administrative le concernant et à assurer à l'enfant la protection et les soins nécessaires à son bien-être, ce qui ne saurait être le cas si ce dernier ne peut être allaité rapidement par sa mère.

C’EST POURQUOI, LA FASTI SE JOINT A LA COORDINATION BRETAGNE-PAYS DE LOIRE SOLIDAIRE DES PERSONNES ETRANGERES POUR EXIGER L’ABROGATION DE L’ARRETE DE RECONDUITE A LA FRONTIERE PRIS A L’ENCONTRE DE MME HAMIOUI PAR LE PREFET DU MAINE ET LOIRE, SA REGULARISATION, ET SON RETOUR IMMEDIAT AUPRES DE SON ENFANT.


LA FASTI APPPELLE TOUTES LES PERSONNES ET ORGANISATIONS SOLIDAIRES DES PERSONNES IMMIGREES, ET ATTACHEES AU RESPECT DES DROITS FONDAMENTAUX DES HUMAINS, A MANIFESTER LEUR SOUTIEN A MME HAMIOUI EN EXIGEANT SA LIBERATION ET SA REGULARISATION IMMEDIATE.

Préfecture du Maine et Loire à Angers – fax : 02.41.88.04.63. - e-mail : cabinet-prefet@maine-et-loire.pref.gouv.fr et jean-claude.vacher@maine-et-loire.pref.gouv.fr
Sous-Préfecture du Maine et Loire à Cholet – fax : 02.41.71.28.82.
Mairie de Cholet – fax : 02.41.49.25.19. - e-mail : gbourdouleix@ville-cholet.fr
Ministère de l’Intérieur – fax : 01.40.07.21.09. - e-mail : sec.gueant@interieur.gouv.fr

Publié dans asti-var

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article