Semaine Pour le droit d'Asile

Publié le par asti var

Réseau Régional Réfugiés 

 Semaine pour le droit d'asile 
du 26 au 28 janvier 2006

à Espace-Accueil aux étrangers

22 rue Stilatti, 13003 Marseille

 

La politique européenne "d'externalisation" du contrôle des frontières

L'année 2005 aura été marquée par les événements violents survenus le 27 septembre, à la frontière entre le Maroc et l'Espagne, à Melilla et Ceuta, lorsque 500 migrants subsahariens ont réussi à passer en force une barrière de barbelés haute de 6 mètres ; des morts, des blessés, des expulsés, dont certains reconduits et abandonnés dans le désert. Achetée par l'Union Européenne pour 40 millions d'euros en direction du Maroc, cette politique "d'externalisation " du rôle de Police aux frontières a pour fonction majeure de sélectionner la main d'oeuvre  "utile" et de faire régner un climat de peur qui la rende docile. Tout cela tend à faire baisser le coût global de cette politique, ainsi que le nombre de demandeurs d'asile qui a chuté de moitié dans l'ensemble de l'Europe.

Une forte dégradation du droit d'asile en France

Dans ce tableau à fond noir, la France fait figure de bon élève ; certes, avec un peu plus de 60.000 demandes, nous sommes maintenant la première destination des demandeurs d'asile, mais pour autant, les conditions générales se sont énormément dégradées, au point de représenter un véritable déni de ce droit fondamental de la personne humaine (Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948, article 14.1 ; convention de Genève du 28 juillet 1951).

Comment résistons-nous ?

Dans ce contexte, la "semaine pour le droit d'asile" est d'autant plus importante. Accueillir les demandeurs d'asile ne peut se limiter au simple accompagnement administratif, mais passe nécessairement aujourd'hui, par un engagement en vue d'insuffler un profond changement des lois et surtout des mentalités, aspirées dans la tourmente des discours politiques de plus en plus ouvertement xénophobes.

L'année dernière, une place majeure a été donnée aux témoignages de demandeurs d'asile, cette année, l'accent sera mis sur la politique européenne en la matière : Quelle est-elle ? Comment se traduit-elle dans nos lieux de vie, et comment résistons-nous (ou pas) à la dégradation évoquée plus haut. Nous échangerons à partir de témoignages de demandeurs d'asile et de responsables de structures d'accueil, de travailleurs sociaux et de bénévoles engagés, en provenance des grandes villes de toute la région PACA ; nous aurons également le plaisir d'avoir le témoignages de responsables d'associations engagées en Espagne et en Italie.

_______________

PROGRAMME
Jeudi 26 à 19h : Conférence : "Avant Melilla" ou les migrations sub-sahariennes vers l'Europe .

L'enjeu sera de comprendre quelles sont les conséquences de la politique européenne d'externalisation sur les pays tiers, notamment africains.

avec Mamadou Diop, directeur de l'USE, association sénégalaise créée voilà 50 ans, et qui accompagne aujourd'hui les migrants, notamment demandeurs d'asile qui partent ou reviennent.

Vendredi 27 à 19h : Conférence : "La politique européenne d'asile" ou comment trier les utiles des indésirables.

L'enjeu sera de comprendre la philosophie de cette politique et l'arrière plan économique dont les médias parlent peu.

Avec Claudia Charles, juriste au Gisti et membre de Migreurop, spécialiste de l'Europe ; et avec Antoine Math, chercheur dans ce domaine, à l'Institut de Recherches Economiques et Sociales (IRES).

Samedi 28 de 10h-18h : L'instruction du procès de la politique d'asile : Comment se concrétise-t-elle ? Quelles résistances mettons-nous en place ?

L'enjeu sera de dresser un tableau, certes sombre, mais en nuance de la situation, car elle diffère selon les villes de la région, et nous aurons également l'éclairage de l'Espagne et de l'Italie. L'autre enjeu sera de ne pas en rester à la déprime et mobiliser toutes énergies militantes.

Avec Fernando Herrera de la " Commission Espagnole d’Aide au Réfugié ", et Cristiana Cavagna d'Amnesty International Italie, ainsi que des demandeurs d'asile, des militants et des représentants de structures d'accueil de Nice, Toulon, Briançon, Avignon, Martigues, Miramas, Aix et Marseille.

PROGRAMME DE LA JOURNEE DE SAMEDI :

9h30 : Accueil

10h00 : Présentation de la journée ; déroulement et enjeux.

10h15 : Résumé de la conférence de la veille sur la politique européenne en matière d'asile.

10h30 : La situation et les résistances en Italie ; présentation et débat.

11h15 : La situation et les résistances en Espagne ; présentation et débat.

12h00 : Discussion générale

12h30 : Repas partagé sur place ou dans le quartier.

14h00 : Le bilan législatif de l'année en France.

14h30 : La situation et les résistances dans les grandes villes de la région : Nice, Toulon, Briançon, Avignon, Martigues, Miramas, Aix et Marseille.

16h00 : Pause.

16h30 : Positions et propositions par un groupe de demandeurs d'asile/réfugiés.

17h00 : Débat en 6 x 6 pour des propositions d'actions, suivi par un débat général.

18h00 : Adoption des conclusions et de lignes d'actions pour l'année en cours.

19h00 : Buffet et fête.

Nous terminerons la soirée avec une fête animée par Ali Nouali auteur-compositeur algérien, de musique arabo-andalouse.


Le Réseau Régional Réfugiés PACA
Il a pour vocation de regrouper les divers acteurs de l'accueil des demandeurs d'asile, dans le but de mieux réfléchir, agir et peser sur les politiques publiques, en vue d'une plus juste application de ce Droit.
Il est animé notamment par : Amnesty International, l'Association de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés, Attitude Médiation, la Cimade, Espace- Accueil aux étrangers, la Ligue des Droits de l'Homme, Médecins du Monde, le Secours Catholique

Contact : Réseau Régional Réfugiés : 8 rue Jean-Marc Cathala 13002 Marseille - tél : 06 25 91 36 51

Publié dans asti-var

Commenter cet article